Vous êtes abonné à la revue TEC ? Identifiez-vous pour accéder aux contenus qui vous sont réservés.
Point de vue

Catherine Trautmann, Vice-présidente de l’Eurométropole de Strasbourg et coordinatrice du corridor Mer du Nord Baltique

Vice-présidente de l’Eurométropole de Strasbourg et coordinatrice du corridor Mer du Nord Baltique, Catherine TRAUTMANN nous livre sa vision européenne de la mobilité et des défis à venir.

« APPORTER UNE COHÉRENCE ET UNE INTEROPÉRABILITÉ DES SERVICES À L’ÉCHELLE EUROPÉENNE »

En juin 2017, vous accueilliez à Strasbourg le congrès européen des ITS. Cette année, le congrès mondial des ITS s’est tenu à Copenhague sous le thème « Quality of Life ». La mobilité intelligente peut-elle réellement contribuer à une meilleure qualité de vie ?
Les politiques menées sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg en matière de mobilité intelligente sont à la croisée d’enjeux économiques et sociétaux. Les ITS représentent un levier important dans le développement des Smart City. De fait, ils contribuent à offrir une meilleure qualité de vie à nos concitoyens (optimisation des déplacements, meilleurs services aux usagers, amélioration de la qualité de l’air, réduction des temps de transport), à condition de réussir leur intégration dans les systèmes existants et de travailler sur l’acceptation de nouveaux usages. L’un des enjeux est également de réussir à proposer des solutions de mobilité accessibles à tous, tous les citoyens n’étant pas égaux par rapport à l’utilisation du numérique et à l’appropriation des nouvelles technologies.

Plus concrètement quels sont, selon vous, les impacts majeurs du numérique sur la mobilité de demain ?
L’intelligence artificielle, le Big data, l’IoT offrent aux opérateurs de mobilité des opportunités de développement de nouveaux services. Les collectivités ne seront plus seules à la manoeuvre, de nouveaux acteurs issus du monde numérique entrent en jeu et réinterrogent le rôle de chacun dans l’écosystème de la mobilité. Le numérique est un outil qui va permettre à l’usager d’être un acteur de la mobilité modifiant son rapport à celle-ci
et par extension à son environnement urbain. Le numérique permettra de réaliser des choix de mobilité en fonction de combinaison de critères précis, situation du trafic à un instant T, temps disponible, impact environnemental de ses déplacements. L’interaction en temps réel avec la communauté des usagers jouera également un rôle essentiel dans l’organisation de l’espace public.

On sait votre attachement européen, vous dites que la mobilité est non seulement un facteur économique clé mais aussi un élément clé d’intégration européenne. Comment l’Europe se positionne-t-elle sur ces questions des ITS ? Quels sont les principaux enjeux ?
L’Union européenne s’est dotée de plusieurs leviers pour soutenir le développement des ITS. D’une part, […]

POUR ACCÉDER A L’article DE LA RUBRIQUE, ACHETEZ EN LIGNE LA REVUE TEC 239 :

25,00€ – Ajouter au panier TVA Incluse de 0%

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies indispensables à son fonctionnement ou permettant d'établir des statistiques de visite anonymes. OK