Vous êtes abonné à la revue TEC ? Identifiez-vous pour accéder aux contenus qui vous sont réservés.
Quelles mobilités selon les territoires ?

Une double vulnérabilité énergétique

– VERSION INTÉGRALE DE L’ARTICLE – 

Silvia Rosales-Montano décrypte le phénomène de « la double vulnérabilité énergétique des ménages » : d’un côté, des dépenses énergétiques contraintes liées aux déplacements (carburant), de l’autre, les dépenses nécessaires au logement (comme le chauffage). Si les ménages pauvres, modestes et périurbains sont les plus touchés, cette fragilisation concerne aussi les classes moyennes et y compris en zones urbaines denses. Cette « double vulnérabilité » énergétique, associée à une faible résilience est révélatrice d’inégalités pouvant induire une nouvelle forme d’exclusion sociale.

 

Silvia Rosales-Montano – Chargée d’études Recherche et Prospective Collaborative – Transitions et mutations territoriales Agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise

 

Quelle prise de conscience de la mobilité quotidienne comme une dépense énergétique contrainte ?

Au cours du temps, le processus de métropolisation a produit à la fois une spécialisation socio-économique et une expansion socio-spatiale. Ce processus a engendré des phénomènes de vulnérabilité structurelle des ménages et des territoires qui se manifestent de manière plus aiguë lors des crises ou tensions crées par les évolutions des prix des énergies.

La suite de cet article issu de Privé : TEC 235 est réservée aux abonnés.


Vous êtes abonné ? Connectez-vous pour y accéder.

Connexion à votre compte

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné ? Vous pouvez vous abonner en ligne ou acheter en ligne Privé : TEC 235 pour y accéder

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies indispensables à son fonctionnement ou permettant d'établir des statistiques de visite anonymes. OK