Vous êtes abonné à la revue TEC ? Identifiez-vous pour accéder aux contenus qui vous sont réservés.
GRANDS TEMOINS

INTERVIEW CROISÉE : Yves Crozet, Thierry Mallet, Thomas Matagne

Trois personnalités, Yves Crozet, économiste, professeur émérite à L’Université de Lyon, Thierry Mallet PDG de Transdev et Thomas Matagne co-fondateur d’écov nous livrent leur vision de la mobilité. Interview croisée.

Les Assises Nationales de la Mobilité qui se sont tenues pendant trois mois, de septembre à décembre 2017, ont été l’occasion d’un grand débat autour de la question des mobilités. Quels sont pour vous les principaux enjeux de la mobilité ?

Yves Crozet : Il est important de parler d’enjeux au pluriel car les situations diffèrent selon les situations familiales et professionnelles et, dans une moindre mesure, selon le lieu de résidence. En témoigne la forte dispersion des budgets-temps de transport. En province, quelle que soit la localisation, ils sont proches d’une heure par jour mais, en centre-ville, un quart des personnes se déplace moins de 30 minutes par jour alors qu’un autre quart dépasse les 90 minutes. Même observation pour les zones rurales où les chiffres sont respectivement de 20 et 70 minutes. Il existe donc une part importante de la population pour laquelle se déplacer n’est pas un problème car elle peut aisément se rendre au travail ou dans les lieux d’achat ou de loisir. Pour d’autres au contraire, la mobilité est un défi quotidien qui se traduit par des temps de transport élevés parfois accompagnés d’incertitudes liées à la congestion routière et au manque de fiabilité des transports collectifs. C’est en référence à cette population que les politiques publiques veulent donner la priorité aux mobilités du quotidien. Pour le dire d’une autre façon, l’objectif n’est pas de dimensionner les réseaux…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies indispensables à son fonctionnement ou permettant d'établir des statistiques de visite anonymes. OK