Vous êtes abonné à la revue TEC ? Identifiez-vous pour accéder aux contenus qui vous sont réservés.
Quelles mobilités selon les territoires ?

L’entreprenariat social : une réponse collective aux besoins des territoires

Le Pôle Mobilité du bassin d’emploi du Havre, société coopérative d’intérêt collectif, est un outil qui permet de favoriser la mobilité géographique des publics fragiles. Le pôle coordonne et réalise des actions de conseil et de formation et propose des services innovants sur le territoire de la Normandie. 

 

Par Jean-François SAMSON DE POUQUEVILLE – Président du directoire Pôle Mobilité du Havre

 

 

Au départ, pour mettre en oeuvre ce genre de démarche, il faut un terreau favorable. Sur notre territoire, l’agglomération et les collectivités ont préalablement mené une étude orientée sur les quartiers de la politique de la ville, les publics fragiles et précaires. Les axes qui y ressortaient mettaient l’accent sur le fait qu’un demandeur d’emploi sur deux déclare avoir refusé une offre d’emploi ou ne pas y avoir répondu en raison d’un problème de mobilité. Ainsi, la mobilité est un obstacle à l’accès à l’emploi, mais aussi plus largement à l’accès aux services publics (notamment la santé et la culture). Le projet de Pôle Mobilité a donc été initialement porté par l’agglomération et les fonds « politique de la ville ». L’idée de départ concernait le frein à la mobilité, centrée sur le fait que « si t’as pas de permis, ou de voiture, ça va être compliqué ». La mise en place de la société coopérative Pôle Mobilité s’est appuyée sur les orientations suivantes :

La suite de cet article issu de TEC 235 est réservée aux abonnés.


Vous êtes abonné ? Connectez-vous pour y accéder.

Se connecter à votre compte

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné ? Vous pouvez vous abonner en ligne ou acheter en ligne TEC 235 pour y accéder

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies indispensables à son fonctionnement ou permettant d'établir des statistiques de visite anonymes. OK