Vous êtes abonné à la revue TEC ? Identifiez-vous pour accéder aux contenus qui vous sont réservés.
Quelles inégalités ?

La mobilité, ça s’apprend

Pour se déplacer dans la ville, il faut savoir lire, se représenter la ville, se servir des guides virtuels, savoir demander son chemin, adopter un certain comportement.
L’Institut pour la ville en mouvement (IVM), aujourd’hui rattaché à l’Institut VEDECOM[1], travaille sur cette problématique de l’apprentissage de la mobilité. Ses derniers travaux sur la lisibilité des villes ont débouché sur la création d’un module pédagogique vidéo-ludique[2] baptisé« En route ! ». Présentation.

 

Par Mireille Apel-Muller – Directrice de l’Institut pour la ville en mouvement-VEDECOM

 

Synthèse des travaux de :
Eric Le Breton  Sociologue et directeur scientifique du programme « Ville Lisible »
Julien Barbier – Chef de projet « En Route ! » (IVM-VEDECOM)
Gaëlle Rony – Co scénariste et coordinatrice pédagogique

L’espace urbain est de plus en plus complexe ; partout, les agglomérations grossissent et s’étalent. En se développant, les villes offrent aux citadins des ressources, des potentiels de rencontres et d’expériences toujours plus importants… auxquels il est toujours plus difficile d’accéder car les distances s’allongent, les « frontières » culturelles, sociales, économiques se multiplient, et l’organisation spatiale se complique.

La suite de cet article issu de Privé : TEC 235 est réservée aux abonnés.


Vous êtes abonné ? Connectez-vous pour y accéder.

Connexion à votre compte

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné ? Vous pouvez vous abonner en ligne ou acheter en ligne Privé : TEC 235 pour y accéder

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies indispensables à son fonctionnement ou permettant d'établir des statistiques de visite anonymes. OK