Vous êtes abonné à la revue TEC ? Identifiez-vous pour accéder aux contenus qui vous sont réservés.
Quelles mobilités selon les territoires ?

Quelle mobilité dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ?

Focus sur l’agglomération lyonnaise

Les difficultés d’accès à la mobilité dans les Quartiers de la Politique de la Ville (QPV ) ont conduit les acteurs publics à mettre en place des politiques de désenclavement visant principalement à améliorer l’accessibilité en transports collectifs urbains. Eclairage sur l’évolution des pratiques de mobilité de l’agglomération lyonnaise, à travers l’usage des modes de transport, sur une période de 30 ans (1985-2015).

Par Louafi Bouzouina – Chargé de recherche au LAET
et par Elodie Boué – Ingénieur de l’ENTPE

L’accès à la mobilité est un facteur majeur d’insertion économique et sociale dans un contexte marqué par la ségrégation, l’étalement et la spécialisation fonctionnelle des territoires. Cet accès est fortement différencié entre les individus en fonction de leurs conditions physiques, cognitives et socio-économiques, mais aussi en fonction de l’éloignement des opportunités/activités et la qualité de la desserte permettant de les atteindre. En mettant en avant la nécessité du déplacement, de ses moyens et de ses conditions, la mobilité inclusive interroge directement le critère de l’équité sociale et territoriale des politiques de mobilité et d’accessibilité (voir fig.1).

La suite de cet article issu de TEC 235 est réservée aux abonnés.


Vous êtes abonné ? Connectez-vous pour y accéder.

Se connecter à votre compte

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné ? Vous pouvez vous abonner en ligne ou acheter en ligne TEC 235 pour y accéder

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies indispensables à son fonctionnement ou permettant d'établir des statistiques de visite anonymes. OK