Vous êtes abonné à la revue TEC ? Identifiez-vous pour accéder aux contenus qui vous sont réservés.
Territoire

Région Normandie : le pari de l’hydrogène et de l’autonomie

Résultat de la réunification de la Haute-Normandie et de la Basse- Normandie, la Région Normandie a été créée le 1er janvier 2016 dans le cadre de la réforme territoriale. En raison de son importante façade maritime, (le Havre est le 1er port français et 5e européen pour le trafic de conteneurs) la Région se caractérise par une forte présence du transport logistique. Afin de rendre la mobilité plus propre et plus intelligente, le territoire s’engage sur la voie de l’hydrogène et multiplie par ailleurs les expérimentations de véhicules autonomes. Gros plan sur un territoire en pleine transition.

Territoire pionnier en matière de développement des énergies marines renouvelables, la Normandie s’intéresse de près à la question de la transition énergétique y compris en matière de mobilité. La Région fait ainsi le choix audacieux de développer la mobilité hydrogène. « Notre territoire a pour spécificité d’être très impacté par la logistique, du fait de ses ports marchands et de l’axe de la Vallée de la Seine entre Le Havre, Rouen et Paris. C’est pourquoi nous souhaitons développer une mobilité plus sobre. Nous considérons que l’hydrogène est un maillon clé de la transition énergétique » explique Hubert Dejean de La Bâtie, Vice-Président de la Région Normandie en charge de l’environnement, du littoral, de la mer, de la transition énergétique et de l’économie circulaire. Afin de développer sa filière hydrogène, la Région se repose sur son programme EAS-Hy- Mob (voir encadré EAS-HyMob : le programme de mobilité hydrogène normand). Elle entend jouer « son rôle de stratège » et piloter la rédaction d’une feuille de route régionale, en concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire. Autre ambition pour la Région, celle de devenir un territoire leader en matière de véhicules autonomes. « Nous devons penser la mobilité sur le long terme et proposer à nos concitoyens de nouveaux services innovants tels que les véhicules autonomes. Et pourquoi pas un jour imaginer une liaison en train Hyperloop, le long de la Vallée de la Seine » précise Hubert Dejean de La Bâtie. Plusieurs projets d’expérimentation de véhicules auto- nomes se réalisent aujourd’hui sur le territoire normand. (Voir les encadrés Le projet Rouen Normandy Autonomus Lab).

POUR ACCÉDER AUX AUTRES ARTICLES DE LA RUBRIQUE, ACHETEZ EN LIGNE LA REVUE TEC 237 :

  • EAS-HYMOB : LE PROGRAMME DE MOBILITÉ HYDROGÈNE NORMAND
  • LA VALLÉE DE LA SEINE : SITE D’EXPÉRIMENTATION
  • LE PROJET ROUEN NORMANDY AUTONOMUS LAB
25,00€ – Ajouter au panier TVA Incluse de 0%

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies indispensables à son fonctionnement ou permettant d'établir des statistiques de visite anonymes. OK