Vous êtes abonné à la revue TEC ? Identifiez-vous pour accéder aux contenus qui vous sont réservés.
Territoire

Versailles Grand Parc : ouvrir la voie aux mobilités innovantes

La communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc rassemble au total 19 communes et compte près de 300 000 habitants. Cette structure intercommunale située à l’est du département des Yvelines et au nord-ouest de l’Essonne, bénéficie d’un écosystème riche dans le domaine des transports et de la mobilité. Afin d’accompagner les acteurs du secteur dans le développement des mobilités de demain, Versailles Grand Parc a décidé de transformer son territoire en un véritable terrain d’expérimentations.

« Les mobilités innovantes ont cette particularité d’être à la croisée des compétences de notre communauté d’agglomération, elles concernent à la fois l’aménagement du territoire, le développement économique et les transports », explique Thomas Bonhoure, Directeur Aménagement et Développement Economique de la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc. Dans le domaine des transports et des mobilités, le territoire bénéficie d’une concentration importante de centres de R & D, de clusters d’innovation, d’entreprises ou de start-up. Ainsi lorsque la communauté d’agglomération a souhaité « ouvrir la voie » aux mobilités innovantes, elle s’est naturellement tournée vers l’écosystème de son territoire.
« Notre méthode a été la suivante : nous avons demandé aux acteurs du secteur quels étaient leurs besoins en matière de nouvelles mobilités, puis nous avons ouvert et partagé nos données afin de voir ce que nous pouvions construire ensemble», précise Thomas Bonhoure.
C’est ainsi qu’est né en 2015, un accord cadre sur les mobilités innovantes, signé entre Versailles Grand Paris et six acteurs publics et privés du territoire : Air Liquide, le centre de ressources et d’innovations Mobilité Handicap (CEREMH) l’université de Versailles Saint-Quentin et l’institut Vedecom. Trois nouveaux partenaires, la SNCF, l’IFSTTAR et l’école d’ingénieurs ESTACA ont depuis rejoint le mouvement. Avec la mise en place de cet accord, Versailles Grand Parc souhaite non seulement « valoriser le savoir-faire des entreprises du territoire » mais aussi « créer des lieux de l’innovation » et transformer ainsi son territoire en véritable terrain d’expérimentation.

POUR ACCÉDER AUX AUTRES ARTICLES DE LA RUBRIQUE, ACHETEZ EN LIGNE LA REVUE TEC 234 :

  • Un échange de données avec Waze
  • Un bus 100% électrique en test
  • Un projet pilote dédié au véhicule autonome
25,00€ – Ajouter au panier TVA Incluse de 0%

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies indispensables à son fonctionnement ou permettant d'établir des statistiques de visite anonymes. OK